Les jeunes en action

Mobiliser la jeunesse...

Le 21 mars 2011, la Région s’était engagée à porter le message de la jeunesse au Forum mondial de l’eau...
Pour répondre à cet objectif, le groupe de travail « Forum mondial de l’eau » du Conseil régional des jeunes (CRJ) de Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est vu confier plusieurs missions :

  • Recueillir la parole des jeunes de la région, à travers la mise en place d’un cahier de l’écEAUlier, qui a circulé dans les lycées et CFA de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le but ? Sensibiliser tous les lycéens et apprentis de la région aux enjeux de l’eau.
  • Réaliser un clip de sensibilisation sur l’eau
  • Organiser la simulation d’une séance de l’ONU sur les problématiques liées à l’eau : 40 membres du CRJ ont participé à cette simulation dans le cadre du Printemps des lycéens et des apprentis, le 13 mai 2011 à Nice.
  • Participer aux États généraux de la Région consacrés à l’eau.
  • Participer à la journée consacrée aux initiatives jeunesse le 14 mars sur le Forum mondial de l’eau.

Les 5 propositions des jeunes :

  • Proposition n°1 – Pour une meilleure sensibilisation

    De génération en génération la sensibilisation à l’eau doit être une (un sujet de) préoccupation.
    Mettre en place une campagne de sensibilisation dès le plus jeune âge (par l’école, les médias, le cinéma, l’art, etc…- création d’une association travaillant sur la sensibilisation aux problématiques hydriques à destination des enfants).

  • Proposition n°2 – Pour une taxe responsable

    Dans la facturation de l’eau aux particuliers, au-delà de la consommation quotidienne classique (hydratation, douche, vaisselle...), mettre en place des taxes évolutives par tranche en fonction de la consommation ; ces taxes supplémentaires permettront des réinvestissements hydriques responsables (rénovation, mise aux normes, dépollution, sensibilisation, etc…).
    Imposer aux particuliers une taxe sur l’excédent de consommation d’eau, si le particulier dépasse un seuil précis défini par des études scientifiques en fonction des cas (nombre d’habitants, nombre d’appareils ménagers, nombre d’enfants en bas âge, etc…). Le prix au mètre cube devra être évolutif selon un système prix / consommation.

  • Proposition n°3 - Permettre un parrainage, un échange ou un jumelage des pays riches « en solution hydrique » ou « en bonne gestion de l’eau » avec des pays pauvres sur ces problématiques.

    Dans ce projet, les pays seront classés selon leur bonne gestion en eau. On trouvera au milieu de cette liste une médiane qui servira à définir les alliances entre les pays. Les pays développés fourniront les solutions nécessaires à la bonne redistribution de l’eau. En contrepartie, les pays avec plus de retard sur ces problématiques fourniront un autre type de richesse (intellectuelle, culturelle…). Les jeunes de ces pays auront alors la possibilité d’étudier dans le pays partenaire afin de se qualifier dans l’ingénierie liée à l’eau afin de poursuivre dans leur propre pays les efforts fournis par les pays parrains. A posteriori, cela assurera la pérennité de ces actions aux générations futures.

  • Proposition n°4 - Comment utiliser les bénéfices de la taxe hydrique responsable

    Imposer aux Délégations de Service Public, ayant obtenues des marchés liés de près ou de loin à l’eau, qu’ils s’impliquent dans des dispositifs pour une meilleure gestion de l’eau, et de répondre obligatoirement à un cahier des charges humanitaire, pour un réinvestissement hydrique responsable.
    (Trouver des solutions, réinvestir l’argent collecté)

  • Proposition n°5 – Faire face aux gaspillages publics

    Moderniser les services publics utilisant l’eau afin d’éviter son utilisation abusive
    (utilisation en circuit fermé par exemple : fontaines, entretiens esthétiques, etc…)

 

Le 21 mars 2011, La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur lançait l’année régionale de l’eau. Elle se clôturera lors du Forum mondial de l’eau, du 12 au 17 mars 2012.